ALLAITEMENT

Je n’ai pas le souvenir de m’être demandée si je voulais allaiter mes enfants ou non. Cet acte a été pour moi toujours quelque chose de naturel et donc une suite logique après la grossesse. Dès lors, j’ai mis au sein mon aîné après mon accouchement en maison de naissance sans trop de questions. Or, dès sa première mise au sein, j’ai eu de gros soucis… Des crevasses aussi profondes qu’il n’y avait plus que du sang qui coulait, un bébé qui hurlait 24h sur 24, une montée de lait carabinée, un réflexe d’éjection tellement fort qui étouffait mon bébé à chaque tétée, des engorgements, un bébé qui vomissait en continue, bref, des mois de douleurs et d’inconfort pour lui et moi. Mes deux autres accouchements à domicile ont fait état d’un allaitement bien plus serein, de par toutes les connaissances que j’avais acquises.

J’ai été confrontée aux conseils les plus divers et variés : ne laissez pas votre bébé au sein plus de 20 minutes; attendez 3h avant de lui donner la prochaine tétée; utilisez des bouts de sein pour vos crevasses; ne vous acharnez pas autant, le lait en poudre va très bien; s’il pleure autant, c’est que votre lait n’est pas assez nourrissant; vous lui donnez de mauvaises habitudes; il faut le laisser pleurer; il est trop maigre, il faut commencer la diversification (à 4 mois donc); etc. Mais il n’y a pas eu un seul parmi les dizaines de professionnels que j’ai consulté qui m’ait parlé de RGO (Reflux Gastro-Œsophagien dont deux de mes trois enfants étaient atteints), de freins de lèvre (mes 3 enfants en avait un problématique que j’ai pu faire couper pour deux d’entre eux), de coupelles en argent, de DAL ou encore d’allaitement à la demande. C’est donc grâce à mon côté têtu et acharné que je n’ai rien lâché et que j’ai fini par m’instruire moi-même. Rapidement, face à ce manque cruel d’informations valables, en 2013 j’ai créé, en collaboration avec d’autres mamans et des conseillères en allaitement, le McDam.

Je suis fière de dire que j’ai réussi à dépasser chacun de mes soucis et pu ainsi allaiter 46 mois mon aîné arrivant donc à un sevrage parfaitement naturel. Actuellement, je coallaite mes filles (2,5 ans et 7 mois, état au 05 février 2020) !

Afin de pouvoir remettre l’allaitement dans une norme sociétale et aider le plus de mamans possibles, le McDam oeuvre à la formation de conseillères en allaitement McDam, à l’organisation de manifestations telles que des Flash Mob, il répond également à différents articles sur le sujet qui méritent une certaine rectification, il se positionne face à des situations discriminantes en lien avec l’allaitement en public, ainsi que la diffusion d’informations auprès du personnel médical !

Conseils en allaitement

Es-tu dans une situation difficile en lien avec ton projet d’allaitement ?! Rencontres-tu des problèmes dans la mise au sein de ton enfant ?! As-tu simplement des questions à ce sujet et tu ne sais pas où les poser ?! Ou alors, as-tu à coeur de conseiller une maman allaitante dans le besoin ?! N’hésites donc pas à

%d blogueurs aiment cette page :